Le fromage suisse est synonyme de naturalité: depuis le lait suisse de haute qualité en passant par la présure et jusqu’aux cultures bactériennes. Durant tout le processus de fabrication jusqu’à l’affinage (soin et maturation). Les questions relatives aux codes E, aux agents de conservation ou encore aux exhausteurs de goût ne sont simplement pas d’actualité – Le fromage suisse incarne la nature.

Un lait suisse de haute qualité

Plusieurs arguments plaident en faveur du lait suisse: la tradition herbagère de la Suisse, une ali­men­tation de qualité, une légis­lation stricte sur le bien-être animal et des contrôles in­dé­pen­dants. Ce n’est donc pas pour rien que le lait suisse est sur­nom­mé «l’or blanc»!

Des matières premières uniques

Le menu des vaches suisses varie en fonction de la saison et de l’orien­ta­tion de la pro­duc­tion. Aussi souvent que possible, elles broutent l’herbe fraîches des pâ­tu­rages. Cette ali­men­ta­tion est com­plé­tée par du foin, de l’ensilage ou encore des concen­trés. Pour l’éla­bora­tion de fromage au lait cru, comme par exemple l’Emmentaler AOP, aucun apport d’ensilage ne peut être toléré. 

Aucun additif

Le fromage suisse est sy­no­nyme de plaisir sans additif. C’est d’ailleurs vo­lon­tai­re­ment que la branche fro­ma­gère suisse ren­once aux co­lo­rants et agents conser­va­teurs, même lorsque ceux-ci sont lé­ga­le­ment autorisés. 

À propos des cookies sur ce site: En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant, ainsi qu'à nos partenaires, de vous reconnaître et de comprendre comment vous utilisez notre site web. En savoir plus .